HELIOT JOHAN

Johan Heliot, de son vrai nom Stéphane Boillot-Cousin, est un écrivain français de science-fiction et de fantasy.

Il fait ses études à la Faculté de lettres de Besançon (1988-1994), où il obtient un Deug, une License, puis une Maîtrise d'Histoire.

Il publie sa première nouvelle en 1990 dans la revue "Texte et marge". En 1999, sa première nouvelle, écrit sous le pseudonyme de Johan Heliot, est publiée. Rapidement, une soixantaine d’autres suivent, dans des supports aussi variés que les revues Galaxies, Bifrost, Faëries, et les anthologies "Escales" 2000 et 2001, "Dragons" et "Rois et Capitaines".

Parallèlement, un premier roman très remarqué, "La Lune seule le sait" (2000), paraît aux éditions Mnémos et obtient le Prix Rosny aîné en 2001.

Ancien professeur de lycée professionnel de français et d'histoire-géographie, il se met en congé de l'Éducation Nationale en 2002 pour se consacrer à l'écriture. Il vit à Épinal.

Après ces incursions dans le territoire de l’uchronie et du steampunk, il séduit tour à tour les professionnels, la critique puis les amateurs de romanesque authentique, avec aujourd’hui plusieurs titres à son actif, aussi bien pour adultes que pour les plus jeunes lecteurs.

Il est l'auteur de deux romans relevant davantage du registre fantastique et policier: "Faërie Hacker" (2003) et "Faerie Thriller" (2005). En 2007, il se tourne vers l'écriture pour la jeunesse avec "Les Vagabonds de l'Entremonde", "Ados sous contrôle" et "La Légion écarlate".

Johan Héliot utilise également les pseudonymes suivants : Edgar Delaist, George Profond, Luc Dutour (collectif).

Wayne Barrow est le pseudonyme qu'il utilise avec Xavier Mauméjean (1963). Les deux auteurs ont même été jusqu'à inventer une biographie fictive à ce "romancier". C'est sous ce pseudonyme qu'ils ont publié "Bloodsilver" (2006), une réécriture de l’histoire de la conquête de l’Ouest américain couronnée par le Grand Prix de l'Imaginaire en 2008.

Il participe à de nombreuses conférences et anime des ateliers d’écriture (comme à l’École Supérieure d’Art de Lorraine-Épinal). C’est aussi un intervenant très apprécié dans les classes de collège et de lycée.

De HELIOT JOHAN (page 1/1)