MOORCOCK MICHAEL

Michael John Moorcock est un écrivain, auteur de romans fantastiques, de fantasy et de science-fiction.

Son père, ingénieur, l'inscrit en vain dans des cours privés successifs ; à quinze ans, il rompt avec l'entropie scolaire. Ce qui lui plaît, c'est le rock : il est guitariste et chanteur dans plusieurs groupes, dont l'un part en Europe du Nord.

Cela ne l'empêchera pas de collaborer à des revues et des magazines destinés à la jeunesse, notamment "Tarzan Adventures" dont il devient en 1957 le rédacteur en chef, à 18 ans. Dans ce magazine, il y publiera ses premières nouvelles, en 1957 et 1958, autour d'un héros nommé Sojan, puis une série de romans pastichant Edgar Rice Burroughs, le "Cycle du guerrier de Mars" ("Kane of Old Mars", 1965).

En 1961, il crée son héros le plus fameux, Elric de Melniboné, dans la nouvelle "La Cité qui rêve" ("The Dreaming City"), parue dans le n° 47 de "Science Fantasy", sur lequel il ne cessera de revenir au cours de sa carrière.

Moorcock devient directeur de la revue "New Worlds" en mai 1964 et le restera jusqu'en avril 1968.

Les premières aventures d'Elric donnent le branle à une cascade de héros. Auteur très prolixe, Michael Moorcock est célèbre pour la richesse de ses personnages, qui ont rapidement acquis le statut d'icônes : Sojan, Kane, Corum, Dorian Hawkmoon, Erekosë, Jerry Cornelius, la famille Von Bek, Oswald Bastable. Toutes les ouvres de Moorcock forment en fait un seul cycle présentant les incarnations de l’Éternel Champion.

C'est en 1978 que Moorcock écrit l'un de ses plus gros succès, "Gloriana ou la reine inassouvie" ("Gloriana or the Unfulfill'd Queen"), une uchronie inspirée du règne d'Elizabeth Ire qui fut doublement récompensée par le prix John Wood Campbell Memorial et un prix World Fantasy en 1979.

Il a fondé le groupe Michael Moorcock and the Deep Fix avec lequel il sortira deux 45 tours, ainsi qu'un album en 1975.

Père de trois enfants d'un premier mariage, il se marie en troisième noces avec une américaine, Linda Steele, en 1983. Il a vécu à Londres avant de s'installer au Texas, aux États-Unis, en 1993.
 

De MOORCOCK MICHAEL (page 1/1)